Blossoms

Le premier album des Blossoms est dans les bacs

Le premier album éponyme des mancuniens Blossoms est sorti le 5 août 2016

Oscillant entre psyché, pop-synthé et indie power house, Blossoms fait partie des groupes émergents venus du Grand Manchester de notre décennie. Déjà repéré par Spotify, MTV Brand New, Itunes/Apple Music et considéré comme le son de 2016 par la BBC, Blossoms a souvent été comparé aux Arctic Monkeys, Dépêche Mode, ou encore The Doors. Avant même la sortie de l’album, le groupe a enchaîné les scènes prestigieuses et souvent à guichet fermé : SXSW au Texas, Tokyo, le London Village Underground, l’Albert Hall de Manchester, la Scala de Londres… Avec la sortie de ce premier album, Blossoms a un but clair : « On veut faire partie de la tradition comme les Stone Roses et Oasis, tous les groupes arrivés avant nous. »

Après avoir produit leurs deux premiers singles sur Skeleton Key – Blow and Cut Me et I’ll Bleed – Skelly est resté dans l’aventure quand le groupe a signé avec Virgin EMI Records en 2015, surveillant leur prochain EP Blown Rose, Charlemagne (numéro 1 des charts alternatifs et numéro 1 en fin d’année dans les charts de fin d’année en Angleterre) et leur première sortie en 2016, le futur glam At Most A Kiss. « James est toujours important pour nous, il peut écouter une chanson et instinctivement savoir ce qu’il doit mettre en avant, il a une bonne oreille pop et nous fait donner le meilleur de nous même. Il sait donner le grain de folie dont lui seul a le secret, étant fan des Corals de toute façon, l’avoir comme producteur sur notre premier album est un mariage parfait ».

La même année, ils ont joué au SXSW au Texas, ont expérimenté la Blossom-Mania à Tokyoavec une horde de fans hystériques et ont joué à guichet fermé au London Village Underground. « Pour un groupe qui n’a pas encore sorti d’albums, expérimenter ce genre de réactions devant une foule de fans à la maison est comme tourner une nouvelle page de l’histoire, on est vraiment fiers que Manchester nous soutienne, la ville a toujours inspiré au groupe des grandes chansons avec des mélodies fortes, il y a longtemps que ça n’a pas été le cas, on veut faire partie de la tradition comme les Stone Roses et Oasis, tous les groupes arrivés avant nous. Avec tout ce qui s’est passé jusqu’ici, on sent que c’est notre heure de gloire. »

Les Blossoms ont déjà renouvelé l’expérience jouant à guichet fermé à l’Albert Hall deManchester et à la Scala de Londres durant leur tournée anglaise en février 2016. Peut-être est-ce dû aux clés de la chance que Ogden et Donovan portent autour du cou. L’héritage familial qui jusqu’ici ne leur a apporté que de bonnes choses. « Je n’oserai jamais retirer les miennes, mais j’ai l’impression qu’il y a un élan qui se créé, mais j’ai vraiment l’impression que nous sommes dans un élan positif. Nous ne ferions pas ça si nous ne croyions pas que nous pourrions être le prochain grand groupe du Nord. Et je ne pense pas que nous nous arrêterons avant d’y arriver.  »  Après un passage remarqué aux Eurockéennes de Belfort, la nouvelle sensation de la pop anglaise sera en concert à l’Elysée-Montmartre le 7 novembre.

Le premier album éponyme des mancuniens Blossoms est sorti le 5 août 2016 chez Mercury / Universal.

Le site de Blossoms : Cliquez-ici


Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.