Ayako Kondo et l’Ensemble Langast – La Fabrique du chant médiéval / Retour d’expérience

Trois fois par an, la Médiathèque propose à des artistes ayant développé leur projet suite aux formations développées par le pôle Métiers de la musique un Retour d'expérience ; espace ouvert de re...

Trois fois par an, la Médiathèque propose à des artistes ayant développé leur projet suite aux formations développées par le pôle Métiers de la musique un Retour d'expérience ; espace ouvert de rencontre et d'échange entre un musicien, son univers et le public.


Pianiste, chanteuse et chef de choeur, Ayako Kondo vit et travaille à Paris. À l’âge de dix ans, elle chante dans l'oratorio Jeanne au bûcher d'Arthur Honegger et Paul Claudel à Tokyo avec l'Orchestre philharmonique de la NHK. Elle poursuit alors l’étude du piano avec Yuko Takeyama, élève de Wilhelm Kempf au Conservatoire de Berlin. Son professeur souhaitait qu'elle choisisse une voie similaire à la sienne, mais Ayako restait habitée par son expérience de Jeanne au bûcher et son immersion très tôt dans les sons de la langue et de la musique françaises. Remarquée par le pianiste et compositeur Jean-Michel Damase, elle est acceptée à l’École normale de musique de Paris pour suivre l’enseignement de Dominique Joffroy. Elle y obtient les diplômes d’enseignement de piano et d’exécution de musique de chambre. En 2012, Henri Farge, ancien chef de la Maîtrise de Radio France et professeur au Conservatoire de Lausanne, lui confie la direction de l’ensemble vocal féminin Nota Strana, nouvellement créé. Elle conçoit et dirige plusieurs concerts dédiés aux répertoires de la Renaissance et des périodes baroques française et anglaise. Dans le cadre de ses recherches de pièces à l'unisson pour voix de femmes, elle découvre les compositions d'Hildegarde von Bingen. Dès lors, elle trouve dans la musique médiévale un champ de prédilection lui permettant d'approfondir et illustrer les liens unissant les musiques de l’Europe naissante et celles de l'Orient. Elle rejoint ainsi la classe de Raphaël Picazos au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et rencontre d'autres musiciens passionnés comme elle par cet héritage. Elle fonde l'Ensemble Langast afin de partager auprès du public leur enthousiasme et leur travail. Ex Oriente Lux, le premier concert de l’Ensemble Langast est donné le 6 décembre 2016 à l’Église Saint-Étienne-du-Mont à Paris. Un deuxième programme, Cognitio Matutina, est présenté le 25 Mai 2017 à l’Église Saint-Gal de Langast dans les Côtes d’Armor (22) et à Paris en l’Église Saint-Germain-l’Auxerrois le 21 octobre 2017 à l’occasion du premier Salon d’art sacré contemporain. Ayako Kondo poursuit actuellement un cursus de Master en musicologie de la musique ancienne à Sorbonne Universités.

Lieu : Médiathèque - Cité de la musique


26-01-2019 de 18:00 à 19:00

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.